DNV GL
certifie les montres de plongée SINN

DNV_GL

Documentation

Successful certification of pressure resistance and compliance with European diving device standards EN250 and EN14143 by Germanischer Lloyd (now DNV GL) for the U1000 series. The two certificates shown here are representative of the certified series T1, T2, U1, U2, U200, UX, UX GSG9, EZM13 and EZM 3.

DNV GL certifie les montres de plongée SINN

Quels sont les points communs entre la société de classification DNV GL (anciennement Germanischer Lloyd de Hambourg) et Sinn Spezialuhren de Francfort-sur-le-Main ? Cette célèbre entreprise teste et certifie nos montres de plongée selon différents critères : l’un d’entre eux se concentre sur l’étanchéité et la résistance à la pression, tandis que le second s’intéresse à une première dans l’industrie horlogère : la conformité aux normes européennes sur les équipements de plongée !

Voici pourquoi : lors de chaque plongée en immersion, le facteur temps joue un rôle crucial pour la survie. Une montre de plongée se doit donc d’être étanche, fiable, résistante et d’offrir une parfaite lisibilité, quels que soient l’angle de vue et l’environnement. Pour SINN, la certification n’est pas un simple argument de vente, c’est un véritable engagement de qualité. Les performances de nos modèles sont donc garanties en toutes situations.

Essais d’étanchéité et de résistance à la pression

Depuis 2005, l’étanchéité et la résistance à la pression de nos montres de plongée sont testées par l’entreprise DNV GL. Conformément à ces normes de certification, les modèles EZM 3 et EZM 13 sont étanches jusqu’à 50 bars, les séries T1, U1, U212 et U1000 sont étanches jusqu’à 100 bars, les séries T2, U2 et U200 jusqu’à 200 bars et la série UX est même étanche à toutes les profondeurs. DNV GL a d’ailleurs confirmé une résistance à la pression jusqu’à 12 000 mètres pour la boîte et 5 000 mètres pour le mouvement. Toutes nos montres sont testées à intervalles réguliers afin de vérifier la continuité de leurs performances.

Une première : conformité aux normes européennes sur les équipements de plongée

Peut-on attendre d’une montre de plongée qu’elle offre la même fiabilité qu’un appareil de protection respiratoire dans un environnement d’essai standardisé ? Pour répondre à cette question, nous avons été les premiers, en 2006, à faire tester nos montres de plongée par la DNV GL afin d’obtenir la certification officielle de conformité aux normes EN250 et EN 14143 sur les équipements de plongée, alors que la dénomination de montre de plongée était dénuée de tout sens. Comment tester la conformité de nos montres avec des normes applicables à des équipements de plongée ? Les experts de DNV GL ont ainsi entrepris un travail d’adaptation et défini deux séries d’essais. La première consistait à exposer les montres pendant trois heures à une température de –20 °C, puis pendant trois heures à une température de +50 °C. À l’issue de chaque période, on a vérifié leur marche et leur fiabilité. Pour le second essai, les montres ont été exposées pendant trois heures à –30 °C, puis pendant trois heures à +70 °C, avec un taux d’humidité de 95 %.

Le résultat

Les essais ont permis de prouver la résistance thermique et la fiabilité des montres des séries U1, U1000 (depuis 2007), U2, U200 (depuis 2009), T1, T2, U212 (depuis 2013), EZM 13 (depuis 2014) et EZM 3, qui ont toutes obtenu la certification. Les montres de la série UX ont également été testées, mais dans le cadre d’essais spécialement adaptés puisque ces modèles sont équipés d’une pile et remplis d’huile. Les tests ont donc été réalisés à une plage de température comprise entre –20 °C et +60 °C.


À propos de DNV GL (anciennement Germanischer Lloyd de Hambourg)

DNV propose des services d’essai et de conformité technique, conjointement à des services d’ingénierie informatique et logicielle et d’expertise indépendante pour la marine ainsi que pour les secteurs du pétrole, du gaz et de l’énergie. DNV GL compte près de 300 sites dans plus de 100 pays. Ses 16 000 professionnels, présents dans le monde entier, ont pour vocation d’aider ses clients à rendre le monde plus sûr, meilleur et plus respectueux de l’environnement.

Les origines de DNV GL

L’entreprise DNV GL est née de la fusion de la société de classification Det Norske Veritas (DNV) et de la Germanischer Lloyd (GL), toutes deux fondées il y a près de 150 ans au service du transport maritime. À cette époque, il convenait d’être prudent lorsque l’on souhaitait faire transporter des marchandises à bord d’un navire ou y embarquer comme membre de l’équipage. Ne pouvant se fier uniquement à la bonne réputation du constructeur ou de son capitaine, armateurs et négociants ont exigé des critères objectifs pour l’évaluation des critères de sécurité des navires prétendant assurer le transport de cargaisons et de passagers en haute mer. Plusieurs armateurs ont pris l’initiative d’organiser un comité pour réglementer la classification des navires. La société de classification DNV a ainsi été fondée en 1864. Trois ans plus tard, la modification de ses statuts ont permis de l’introduire en Bourse.

DNV GL aujourd’hui

Près de 150 ans plus tard, DNV GL naît de la fusion de ces deux entreprises. DNV GL n’est pas seulement la plus grande société de classification au monde, elle fait aussi partie des leaders mondiaux des services de tests et de contrôle auprès des secteurs du pétrole et du gaz. Elle est également reconnue comme experte en énergies nouvelles et réseaux électriques intelligents. DNV GL fait en outre partie des trois leaders mondiaux dans la fourniture de services de certification des systèmes de gestion.